Poésie 1-Vagabondages

Poésie 1-Vagabondages
23 rue du Cherche-Midi
75006 Paris
France

Directeurs : Marcel Jullian et Jean Orizet

Revue trimestrielle d’information poétique publiée par le cherche midi éditeur. Structure habituelle :
un dossier thématique propose chaque fois une petite anthologie poétique sur le thème proposé, du Moyen-âge à nos jours. Cette anthologie a le mérite de nous faire lire du moderne avec du classique, une façon de mieux appréhender l’évolution de la poésie. Ce dossier est encadré par un chapitre " Inédits ", un autre " Voix majeures de ce temps ", un troisième " Chronique " (vie d’un auteur) et un dernier " l ‘information poétique " qui décortique recueils, revues, concours, événements.

Thèmes déjà parus entre autres : l’amour, l’humour, l’enfance, la ville, le corps, la folie

 
Poésie 1 Vagabondages N°19 : mythe et poésie

Ce numéro est en réalité un hommage à Benjamin Péret (1899, 1959) pour son centenaire, le poète qui a fait de la pensée mythique le moteur même de l’acte poétique. La fonction du mythe est de donner du sens, transformer le chaos en cosmos.  Il n’y a plus que le poète pour jouer ce rôle dans un monde surindustrialisé vendu aux impératifs de la rentabilité.

Jean-Marc Debenedetti dans un article introductif remarquable déplore l’absence de mythe de l’ère postmoderne. Il insiste sur le fait que science et poésie ne sont absolument concurrentes car ils ne parlent pas de la même chose. Le mythe croit à la toute puissance du langage. Dire une chose une chose, c’est la faire exister. Le mythe est donc éminemment poétique au sens étymologique de « créateur ». Et de citer Péret qui avait annoncé que les générations futures auront à effectuer la synthèse de la raison et de la poésie.

 Les auteurs présentés dans le dossier « mythe et poésie »: Segalen, Apollinaire, Larbaud,  Perse, Cendrars, Morand, Reverdy, Leiris, Breton, Daumal, et l’inévitable Artaud

 Dans le dossier Benjamin Péret, un long entretien en trois parties  avec Claude Courtot (Président de l’association des amis de Benjamin Péret): Péret et l’écriture automatique ; Péret et l’humour sublime ; Péret et la science des analogies. Mais surtout, enfin, Benjamin Péret lui-même : A quoi bon te lever sur le pied droit puisque que le pied gauche t’attend (…) A quoi bon torpilleur votre cauchemar d’éponge puisqu’il restera cauchemar comme l’eau reste vent et le vent éponge.(…) C’était je m’en souviens un lundi/ jour où le savon fait pleurer les astronomes/ Le mardi je la revis/ semblable à un journal déplié(…)

Craindre la sueur des mouches égarées dans les quartiers en construction/avilir les pots d’étain jusqu’à les laisser déchiqueter par des jeunes chiens. Tout est dans la même étoffe du plus pur surréalisme. Un petit bijou pour clôturer : Le déshonneur des poètes (la poésie est le véritable souffle de l’homme).

 Xavière Remacle


Poésie 1 Vagabondages N°18 : Les poètes de Bretagne

Ils sont incroyables ces Bretons ! Comment font-ils ces irréductibles voyageurs pour être tellement " enracinés ", comment font-ils pour conserver leurs traditions sans jamais être ringards ? Comment font-ils pour donner une dimension universelle à une culture si… particulière ? Bernard Mazo appelle ça La grande rêverie celtique … dont l’inspiration panthéiste est hantée par la présence du sacré.

Des poètes bretons, il y en a tant : les natifs, les originaires, les résidents, les adoptifs, les exilés…., il faut bien choisir ! L’anthologie accueille une douzaine de voix " qui se sont tues " ( Tristan Corbière (1845-1875), Max Jacob, Xavier Grall, à Eugène Guillevic décédé en 97…) suivies de 22 voix contemporaines   parmi lesquelles Gilles Durieux : Je parle avec des fautes d’or, des photos d’orthographe, je parle le breton franglais, …

Parmi les plus jeunes : Gilles Baudry (1948) Qui parle ainsi/ à son insu peut-être/ jamais moins seul/ qu’en votre compagnie ? (…) il n’y a rien à la fenêtre qui se signe/ qu’un peu de buée : qu’une promesse tenue en haleine/

Yves Prié (1949) Est-ce plaie vive / dans le temps/ que cette césure du gel.

Le cadet, Jean-Louis Aven (1963) : La nuit nous lègue l’aube, traverse discrète de lumière venue précéder le souffle de nos pas sur le sol chaulé presque blanc de cette terre en éveil.

Hors thème, des textes inédits de Jean-Marie Stricker, journaliste à Radio France, mais surtout de Christian Viguié, très productif ces dernières années (7 recueils depuis 94) :Tu ne savais pas que le temps/ avait forme d’une paupière/ ainsi l’enfouissais-tu dans la définition / des choses/ jusqu’à rechercher l’ombre extrême/ d’une branche qui n’existait pas. Les mots ne retiennent aucune preuve/ aucun silence/Ils te déposent un peu plus loin/ rongé par le soleil/

Xavière Remacle


 Poésie 1 Vagabondages n°17 : Les poètes et le Cosmos

Une remarquable introduction sur le thème de Maurice Couquiaud (rédacteur en chef de Phréatique). Une anthologie qui remonte jusqu’à Orphée, des poètes contemporains parmi lesquels Gérard Murail, l’alchimiste poète (Phréatique) se trouve vraiment comme chez lui. Dans le bouquet d’inédits : Claude Pujade-Renaud, très contemplatif : Nuages épars/désemparés/édredons moisis/égarés par hasard/

Et une petite perle, un texte prometteur de Fabien Héraclès (10 ans !) : Dans un coin jaune de ma tête/ il y a une pièce de vingt centimes / coincée dans une rime/ des pays trop chauds/


Poésie 1 vagabondage n°16 : Poésie et spiritualité

Au chapitre " voix majeures de ce temps " Jacques Dupin présenté par Bernard Mazo. Dans les Inédits, une traduction par Abdellatif Laâbi d’un poème de Faraj Bayrakdar, poète syrien (né à Homs en 1951) actuellement emprisonné pour délit d’opinion. Dans le dossier thématique sur la spiritualité: Ronsard, du Bellay, Racine, Verlaine, Francis Jammes, Claudel et Péguy, Alain Borne, et parmi les contemporains, un texte à cou-per-le-sou-ffle de Jacqueline Frédéric Frié : Il verra l’Est/sur/l’Ouest/et/quatre/éléments fondus/de/frayeur/laisser intact/l’esprit/sa réserve/d’âme !

Xavière Remacle