Comme en Poésie

Directeur de la publication et Directeur de la rédaction : Jean-Pierre LESIEUR

Réalisation : Jean-Pierre Lesieur

j.lesieur@wanadoo.fr

Siège social : Comme en poésie
2149 Avenue du Tour du Lac
40150 Hossegor
tél.:05.58.43.54.22

ISSN : 1620-1213

Abonnement : un an / quatre numéros :: 12€ (étranger 15 €)

- Le numéro : 3 €

www.comme-en-poesie.fr.st

Il s'agit d'une revue de poésie orchestrée par Jean-Pierre Lesieur qui sous-titre sa revue :

" La poésie indispensable d'aujourd'hui... pour un acte de vie à notre démesure".

Comme en poésie est une revue papier au format de poche (A5) d'un aspect sobre et agréable à  feuilleter, offrant une quarantaine de pages essentiellement consacrées à aux textes de poètes contemporains émaillés d'illustrations et dessins en noir et blanc.

Juin 2005, numéro 22

***

Ca commence par un coup de gueule réjouissant comme Jean-Pierre (homme fort courtois et urbain au demeurant... si vous survivez à son pince sans rire carnassier) en a le secret. Coup de gueule qui culmine si j'ose dire, avec un savoureux : "Laissez-nous poétiser plus bas que nous avons notre cul, si ça nous chante.". Les esprits chagrins agrégés d'enculage de mouches, pour paraphraser le sieur Lesieur, diront que c'est vulgaire... seulement, voilà, je n'ai jamais lu de vulgarité dans les pages de "Comme en poésie".

Des textes justes, souvent, comme celui de Claude Luezior :
"à la croisée des reliefs
respire la genèse de l'arche
tragique et belle alliance
d'être et de son dieu..."

Ou comme les Noëls de Béatrice Kad qui continue l'exploration d'un quotidien de misère et de joie : "Ca me cloue le bec. Et le coeur avec.", ou encore Cécile Vinciguerra et son "chemin de lettres. Chemin de l'être".

Des textes qui ne me touchent pas... parfois (mais si peu dans le foisonnement de ces près de 50 pages trimestrielles - 48 cette fois). Mais des textes imperméables, confits en dévotion poétique, mutiques, jamais.

Dans ces pages denses, mais jamais roboratives, l'on croise, entre autres:

Michel L'Hostis, ses dunes et ses coquillages :
"Au bord de l'eau
Deux crabes sont assis
Sur la promesse
D'un sacre imaginaire"

Claudine Montiège plus inspirée qu'elle ne le prétend :
"Moi j'aime les vieux murs de guingois et d'oubli".

Claude Albarède et son regard acéré :
"Aucun bruit. Maintenant
que le vent s'est levé
la poussière commence"

Ivano Malcotti superbement servi par la traduction de Viviane Ciampi :
"tu es graveur du temps
sur les coupoles de pupilles
dans le vide."

Et puis le bonheur de retrouver une pleine page et plus de Comme en revues (grande soeur tutellaire de sa chronique sur nos pages) où court de titre en titre de numéro en numéro, son insatiable soif de passeur.

Passeur que l'on retrouve en poète qu'il demeure, un peu plus loin avec des extraits familiers qui lui ressemblent :
"Le femme qui n'est pas morte
et qu'on enterre déjà
dans la bruyère des rossignols
c'était toi.
Bruyant cortège, belle connerie
aux lanternes de ma mémoire."

Plus loin, les dossiers se remplissent : Je suis amoureux, hélas avec les textes de Claude Marconnet-Rauch et Claude Favre ("Le soleil se rétracte / Tu respires tout doux") ; Voyages avec Nathalie Riou, Teri Alves (que l'on retrouve dans Théma aussi), Christian Cazals ("Paix sur la caravane") ; Mots d'enfant, paroles de grand avec Fadila Baha qui renchérit avec Ca fait froid dans le dos, épaulé en cela par Michel Caussat ("Des bébés enflent leur voix, des sabres s'effritent. Dans le calme du soir, on entend rosir les géraniums.") ; Les aphorismes ; Mon lac avec Alexandra Bougé et Annette Sainte Fare Garnot.

Et l'on termine ce copieux festin par le traditionnel Pot au feu assorti de conseils essentiels : "Pseudopoétisez utile". Les belles cartes légendées (les recevoir vierges dans chaque numéro est déjà à mon sens de la poésie...) et deux pleines pages de réactions et de réponses en correspondance qui prouvent bien qu'un pareil numéro (la revue et son auteur) ne laisse personne indifférent.

 

Anita Beldiman-Moore

P.S. Jean-Pierre Lesieur ne se contente pas d'ouvrir sa revue aux mots de poètes talentueux, dans la même veine d'ouverture sur le monde poétique, il fait un compte-rendu régulier des autres revues qui paraissent en poésie... et qu'il reçoit.
Si vous êtes vous même un poète artisan ou un éditeur concerné, n'hésitez pas à lui envoyer votre revue en échange de "Comme en poésie" :

2149 Avenue du Tour du Lac
40150 Hossegor