Comme en Poésie

Directeur de la publication et Directeur de la rédaction : Jean-Pierre LESIEUR

Réalisation : Jean-Pierre Lesieur

j.lesieur@wanadoo.fr

Siège social : Comme en poésie
2149 Avenue du Tour du Lac
40150 Hossegor
tél.:05.58.43.54.22

ISSN : 1620-1213

Abonnement : un an / quatre numéros :

- Electronique et papier : 11 € (étranger 15 €)

- Le numéro : 3 €

www.comme-en-poesie.fr.st

Il s'agit d'une revue de poésie orchestrée par Jean-Pierre Lesieur qui sous-titre sa revue :

" La poésie indispensable d'aujourd'hui... pour un acte de vie à notre démesure". L'auteur annonce donc clairement la couleur, dès la première de couverture. Dans cette revue, nous n'avons pas peur des mots. Le message du rédacteur en chef est aussi : " Si la poésie ne se lit pas, pourquoi y a-t-il autant de revues de poésie et de poètes ?"

Comme en poésie est une revue papier au format de poche (A5) d'un aspect sobre et agréable à  feuilleter, offrant une quarantaine de pages essentiellement consacrées à aux textes de poètes contemporains émaillés d'illustrations et dessins en noir et blanc.

Septembre 2003, numéro 15

***

44 pages dans cette livraison dont un édito "Comptes rendus" de Jean-Pierre Lesieur qui y fait le plaidoyer du poète artisan, celui qui hors des subventions, des sentiers battus, des modes et des querrelles de chappelle, tient la barre de sa revue avec pour seul horizon la rencontre avec le lecteur : "un combat social de reconnaissance qui demande d'aller se colleter à des lecteurs potentiels qui passent indifférents, seulement armé d'un poème, d'un recueil, d'une revue ou d'un spectacle. On y gagne en humilité et la poésie prend une bonne cure de désintoxication transmissible et d'humanité qui lui permet d'être lue par le plus grand nombre de personnes."

Armée de cette revue en tout cas, le lecteur même indifférent n'aura que l'embarras du choix :

Viviane Ciampi, avec 3 textes : "Toutes directions", "Par surprise" et ces "Animaux solitaires"
"Enchaînés à une table de cuisine,
devant des croissants
pleurons de belles inutiles larmes
arabesques dans la gorge."

Christian Bouchan avec les très belles "Bluettes fluettes"

Jacques Merckx et son "Bienvenu à Cormeelle" tout en souffrance feutrée:
"La mort des Rossen.
Lorsqu'elle fut emportée par l'ambulance, son époux faillit pleurer devant témoins puis se ravisa lentement, le poids de la souffrance s'infléchit, qui retomba sur sa poitrine qu'un éclat de coeur transperça."

Béatrice Kad et les extraits "Du vent et des cailloux"

Béatrice Machet avec deux textes : un sans titre "Pour Marcel Migozzi" et "Suite orageuse"

Pierre Ziegelmeyer et les "Débribes du jour"

Danielle Veysseix-Verlahac avec un texte "Arc-en-ciel"

Michel Bruneau avec des extraits de "Rien d'autre, le reste suit" qui coule en harmonie, comme une évidence, sur 3 pages à dévorer :
"Malgré les apparences
quelques mots à l'écart
s'inscrivent
dans l'immédiat
et sans nom
sur les choses

(...)

Ici et là
les mots s'affairent
à leur vie domestique

Corps sans paroles

A tant mimer leur ombre
ils se sont oubliés

(...)

Sans paroles
les toits
se serrent contre la pluie

Le bleu ardoise
des pentes
comme attache
entre nous et le ciel"

Suzanne Le Magnen "Aux cartes"

André Laude avec un sans titre "Parti de nulle part" de 1972

Fadila Baha avec "Les puces" et "En des temps reculés", une poésie quotidienne :
"L'air concentré n'a jamais tué personne et l'air solidaire donne le sourire."

Bernard Schürch avec des extraits de son recueil à paraître "Labourer le néant"

Jean-Pierre Lesieur et son "Journal"

Les dossiers (*)avec
un "Dossier escargot" qui rassemble Isabelle Guigou et Ghislaine Fender accompagnes d'un dessin de Patrick Guallino
et les contributions de Jean l'Anselme au "Dossier : je suis drôle et je ne le sais pas" et de Sandrine Bettinelli au "Dossier : Je suis amoureux hélas"

"Cartes poèmes": des variations sur des cartes et clichés d'imprimeurs

Paul-Henri Jutant avec l'irresistible "La plate-forme incontournable de l'émotion" dont il est impossible de sortir le moindre mot de son contexte tant l'ensemble s'enchaîne avec évidence.

Claude Albarède et ses "Pensées de poche" essentielles : "Tout visage emporté, que reste-il pour faire face?" et plus loin avec une note pleine d'humour sur le Marché de la poésie "Saintsulpicerie"

Jeanpyer Poëls avec "de la liberté libre"

Claude Seyve envoie une lettre et deux poèmes à la revue

Au coeur de ce florilège, une curiosité rare : un poème manuscrit d'André Maurois écrit en 1965/1967 "Sous un portrait de moi" que je vous laisse découvrir.

Enfin, inlassable chroniqueur de la poésie qui passe, Jean-Pierre Lesieur nous offre "Comme dans les recueils", un panorama des recueils des abonnés et des autres. Avant de reprendre le thème qui ouvrait ce numéro, celui du poète artisan :
"Ce poète là est fier et libre. Il n'écrase personne. Il ne dépend de personne sauf de ses lecteurs."

Suit la lecture des recueil par Jean Chatard et une lettre manuscrite de Jules Mougin datant de 1979.

Pour finir avec la savoureuse rubrique "Comme en petites annonces"Claude Vercey nous régale, mi-figue mi-raisin.

Avant le "Pot-au-feu" et les "Nouvelles de l'édition"...

En refermant ce numéro après l'avoir lu d'une traite, on ne peut constater un sourire accroché à notre visage. Ce n'est pas innocent : Jean-Pierre Lesieur nous a entraînés dans une ronde pleine d'humour et de légèreté pour faire passer des mots essentiels, des poètes à lire absolument. Et c'est ce qui caractérise sa revue en plus d'une incorrigible ouverture d'esprit (ou peut-être à cause !).

* Les dossiers permanents sont ouverts à vos textes : Escargots, Mon lac, Les extra-terrestres, Loto-dérision et jeux de bavard, La petite fabrique de rêve, Si tu t'imagines... (mots de'enfat... parole de grand), Voyages, L'école et la poésie, Je suis amoureux hélas !, Je suis drôle et je ne le sais pas, Eroticomique, Mon poète préféré.

Anita Beldiman-Moore

P.S. Jean-Pierre Lesieur ne se contente pas d'ouvrir sa revue aux mots de poètes talentueux, dans la même veine d'ouverture sur le monde poétique, il fait un compte-rendu régulier des autres revues qui paraissent en poésie... et qu'il reçoit.
Si vous êtes vous même un poète artisan ou un éditeur concerné, n'hésitez pas à lui envoyer votre revue en échange de "Comme en poésie" :

2149 Avenue du Tour du Lac
40150 Hossegor