Estuaires

d’Eric Dubois
éditions Hélice
 

 

 

 

 

 

par   Michel Ostertag

 

Dans le champ poétique d’aujourd'hui, Eric Dubois est une figure marquante tant par la multiplicité de son œuvre déjà abondante que par l’éclectisme de son inspiration. En effet, en plus d’écrire des textes pour des recueils, Eric Dubois sait aborder des genres différents comme l’expression poétique sur scène, le slam dont il est un défenseur éminent ou encore la chanson à textes. Il sait jouer de l’informatique comme d’un outil au service de son œuvre, il lui permet de s’exprimer sur différents sites, le sien et ceux des autres. Artiste complet, il peint également.

Estuaires est un recueil d’une sobriété intense ; moins de quarante pages suffisent à Eric Dubois pour nous montrer sa réelle sensibilité dans un rythme sans défaillance soutenu par des images fortes. Ses thèmes vont du quotidien au sacré, de la symbolique des mois du calendrier, à la nuit et à l’accomplissement de l’être.

Le poème Novembre nous parle de la froidure hivernale associée à la perte de son amour :

Il gèle à pierre fendre/à tous les carrefours du temps/Mon amour je t’ai cherché/dans les angles des villes/Mais le funeste appêtit/de la nuit à dévoré nos rêves.

Décembre , pour ce poème Eric Dubois durcit le ton : Bois les dernièrs jours de l’année/mange le feu dans la cheminée/Bois l’hiver bois la nuit/mange la cendre/Décembre ouvre des bras de statue.

Il célèbre le retour des beaux jours par un poème Avril où il nous dit : Nous sommes les statues du silence/dans le jour multiple d’Avril/Là où les pensées s’avancent/comme des éléphants mélancoliques.

Son inspiration nous mène vers plus de spriritualité dans un texte intitulé Par le Christ où il avoue être en attente d’une issue : Par le Christ ressuscité/chaque jour/dans l’eucharistie/Dans l’océan des mots je cherche une porte/Dans le combat des sens une issue possible.

Un autre poème est dédié à Yves Heurté Dans l’accomplissement de l’être où il nous dit que Dans l’accomplissement de lêtre/les rêves au bord des lèvres/se prononcent comme des chants d’amour.

Ce qui fait la valeur de ses écrits, c’est cette part de mystère soulignée par une vraie sensibilité, aussi le choix des mots, toujours simples, cette expression claire qui débouche aussitôt sur des images de poésie réelle, comme dans ce passage du poème Tous ces mots de pierre blanche , d’une haute teneur en images, jugez-vous-même : Tu emportes tous ces mots/dans des nacelles de vent et de soie/tous ces mots/à mettre dans ton paysage intérieur/sur la peau des rêves comme des valeurs inversées.

À mes yeux, une des principales qualités de son écriture est sa parfaite limpidité, l’air circule entre les mots et la typographie choisie ajoute à cet effet d’une façon visuelle.

Eric Dubois à une œuvre déjà importante (je ne veux pas dire « derrière lui » car son œuvre est encore à venir); de nombreux recueils comme Acrylic blues ou Vagues à l’âme sont parus aux éditions www.manuscrit.com . Il a publié aussi aux éditions Encres vives. Il anime son propre site : www.ericdubois.fr.st .

Eric Dubois fait partie de l’Association HÉLICES, basée à Nogent-sur-Marne qui associe la poésie à d'autres démarches artistiques (musique, peinture calligraphie, théâtre..) Cette association édite des recueils, organise des ateliers de création, des expositions et des lectures publiques. On peut devenir membre d’Hélices pour la somme de 25 euros et recevoir 4 volumes de la collection « Poètes ensemble ! » Site : http://helices.poesie.free.fr

Mon conseil : Je pense que toute personne moderne se doit d’avoir un livre de poésie dans sa poche ! Lire de la poésie est une obligation pour une bonne hygiène de santé mentale !

 

Michel Ostertag

Septembre 2007