La boîte à images                

Responsable de la rubrique : Michel ostertag

La  Pietà  de Michel-Ange

revisitée 500 ans après 

par Gregor Podgorski   

Sommaire de la boîte à images

  

Une représentation photographique de la société du XXIe siècle. Le témoignage d’amour de 500 couples représentant plus de 30 nationalités différentes.

  Je voudrais vous parler d’un événement d’importance – fruit d’un travail de plusieurs années– qui verra son aboutissement le mois prochain, le 8 mars exactement, par le vernissage et la présentation du livre qui lui est consacré.

En 1499, Michel-Ange sculpte la Pietà.

En 2002, le photographe Gregor Podgorski dit que «sur ce couple plane plusieurs énigmes, des thèmes et interrogations intemporels que nous retrouvons très précisément dans notre quotidien. »

Cinq siècles après Buonarotti, Gregor Podgorski conjugue la Pietà en cinq cents mises en scène sur le ton de l’émotion et de l’humour. Il en fait une véritable fresque dédiée à l’humanité.

Cette approche chargée de modernité, de tolérance et de richesse permet aux modèles de se raconter sans censure ni tabou, sans recherche de notoriété. Les couples par leurs rêves, passions, fantasmes, angoisses mais également par leurs différentes cultures, religions, ethnies et nationalités témoignent de la dimension universelle de cette œuvre qui se dessine au jour le jour. Avec la complicité de l’artiste, cette multitude de visions du couple est marquée par une symbolique omniprésente, apportée par la société et les individus qui la composent.

Dans cette démarche et en parfaite adéquation avec l’œuvre du grand sculpteur, l’amour et l’humour se substituent à la mort.

 

Quelques mots sur le photographe Gregor Podgorski

Gregor Podgorski est né en Pologne en 1965. Après des études d’art à Varsovie de 1979 à 1984, il s’installe à Paris. En 1989, il arrête le dessin et la peinture pour se consacrer à la photographie. Il monte son studio et travaille au service de la publicité, la presse, l’industrie.

À partir de 1995 ses recherches artistiques l’amènent vers la Pietà jusqu’à cette exposition de mars 2002.

 Le projet est présenté aujourd’hui au public dans son intégralité : un ensemble de 500 photographies autour du thème universel de la Pietà.

Des modèles inconnus, anonymes, publics ou célèbres, des couples modernes sujets de la société actuelle ; dont la forme ne cesse d’évoluer et se rechercher ; unions libres, alliances, pacs…

Cette approche leur a permis de raconter leurs rêves, leurs désirs, leurs histoires, leurs révoltes ou simplement témoigner de l’actualité.

La multiplicité des prises de vue nous fait découvrir ces diversités.

Elles tendent pourtant vers la même idée de la vie, de la passion.

Dès le début de son travail Gregor Podgorski a été soutenu dans sa démarche par de nombreux médias comme Paris-Première, Canal+, LCI, France-Télévision, Le Photographe, Télérama, VSD, Marie-Claire ; Le Parisien…

 Mars 2002 verra un double événement : l’exposition des 500 photographies et la sortie du livre regroupant l’ensemble de l’œuvre.

 Vernissage le vendredi 8 mars 2002 à 18h.

Présentation en avant-première du livre*

L’exposition aura lieu du 1er au 23 mars 2002

À la Maison du Citoyen

16, rue du révérend Père Lucien Aubry

94120 Fontenay-sous-Bois

Exposition ouverte du lundi au vendredi de 9h30 à 22h30.

Samedi de 10h à 18h.

*Format du livre : 29x29 cm, 312 pages, 500 photographies, texte de Nicolas Taffin.

Signature : samedis 9,16 et 23 mars de 10h00 à 18h00.

Des expositions auront lieu en province en 2002 et 2003 suivies de manifestations dans plusieurs grandes villes européennes.

 

Un site d’une incroyable créativité vous attend à :

www.lapieta.com

En plus des 500 photographies, à lire un très beau texte de Nicolas Taffin qui accompagne magistralement la création photographique.

 

                                                                    ****

Michel Ostertag