Hommage aux mots dits

par Philippe Villette

 

Dieu que la langue est rêve

Lorsqu'elle habille nos secrets.

Je l'égrène doucement sur la grève

En pensant à toi aux temps mauvais.

 

Ce beau vaisseau aux mots multicolores

dont la toile claque au vent du port

J'en charge les cales de mots prieurs

Pour une ultime livrée des bords du cour.

------------------------------------------------------------------------

Reçois ma belle ces ribambelles

Et cet ambigu collier de stances

Que mes flots t'apportent par kyrielles

Pour célébrer ta transparence.

 

Noie-les, engloutis-les au cour de ta cité

Pour qu'ils restent lovés à tes cotés

Moi je serai resté au pays de l'air, du feu et de la sève

Et je te verrai, bercée par des bras marins, en rêve...

Philippe Villette


Si vous désirez voter pour ce texte, il vous suffit de remplir le formulaire suivant :


                                           
      

Votez
Si vous avez aimé ...

Hit-Parade

 
                    
           .vain

Votez pour ce site au WebOrama