megalopole.jpg (3900 octets)

(c) Catherine Merdy

Ta bouche est une image...

par Eric Brogniet

Sélection de Janvier 2 002
Eros en poésie


Ta bouche est une image o ville qui parle entre tes jambes

Et ta langue est lyrique comme la mort au parfum de violettes

Et de signaux affolés Sous ces splendeurs voyez comment 

S'animent les collines qui captent les séismes

Il faut que j'écrive ce trouble

De l'aine aux ombres de fènes

Et de glands Ce sera toujours sans fin son ventre

Aux moiteurs de glycine et de jacinthe

Quand l'étoile naine ici s'est décapuchonnée

Dans un bouquet de spasmes et de lilas

J'ai tant brûlé ma langue à ces lagunes

Elle soufflait dans les bleus halètements

Et des reflets se crispaient aux membres qui se soutiennent

Tandis que des senteurs de poivre alourdissaient plus bas

Les branches basses de ses veines elle venait

J'ai contemplé ces avalanches Sur ces terres foudroyées

Nos travaux étaient favorables et des lèvres s'ouvraient dans la nuit

Eric Brogniet