Un livre que j'aime

Illuminations
A travers textes sacrés

de Philippe Sollers

ed. Robert Laffont
par Jean-Michel Mayot

L’ANTEPROPHETE

Philippe Sollers n’est pas un prophète car, dit-il, nous ne croyons plus à rien, pas même aux prophètes. Il est celui par qui advient l’ultime…

Il ne s’arrête pas aux fontaines, ne parcourt pas les villes vaines de leurs lumières et de leurs cris.

Il ne dénoue pas la chevelure des femmes, ne parcourt pas la courbure de leurs seins, ne respire pas la couleur âpre de leurs hanches, ne joue pas sur leurs dents.

A peine s’il tutoie le soleil.

Philippe Sollers se croit frère de Nietzsche et de Rimbaud, il nage dans leurs eaux, y voit son reflet et s’émerveille.

En majesté, sans aucun doute, il laisse entre ses doigts filer la poussière du monde. Une musique s’élève…

Philipe Sollers contemple le soleil orange avalé par la mer.

Jean-Michel Mayot