Un livre que j'aime

La chambre

de Christian GANACHAUD

Éditions du rocher
par Bernard GUIBBAUD

Ce petit roman d'une centaine de page prend aux tripes par la dextérité du texte, la force des mots, l'angoisse qu'il sait créer à sa lecture.
Fiction certes car aucun n'est sorti vivant de cette "chambre" pour nous en conter l'ultime... mais fiction si réelle qu'on en peut qu'imaginer qu'elle fut réalité souvent ! toujours ? Toute la vie et tout l'amour qui peut surgir d'une fin inéluctable, d'une fin annoncée et programmée, d'une fin qui dure l'espace de quelques respirations, encore quelques unes, encore, encore... plus d'espoir... vivre encore une minute seulement, une seconde encore... "papa"... comment ai-je pu entendre cette frêle voix cristaline dans ce vacarme... pourtant je l'ai entendu... oui, j'ai entendu "Papa"

Une heure ou deux de lectures pour retracer une minute ou deux de vie... quel prodige !

Une poésie rude, sans forme et sans détours... la poésie de la vie qui s'enfuit, du cri vers la vie avant que le gaz mortel né de la folie d'une mortelle idéologie n'y ait mis fin...

Une réalité qui ressemble tant à la chanson de Carla Bruni "encore uneminute"...

Un grand auteur !

Christian Ganachaud est infirmier psychiatrique, homme simple et sans détour, homme de cœur, homme de foi certainement, homme qui aime ses deux métiers et qui les vis dans ses tripes.

Bernard GUIBBAUD