Un livre que j'aime

Passage au méridien

Béatrice MACHET - Intervention à haute voix
(Publication - Gérard FAUCHEUX - 5 rue de Jouy 92370 - Chaville) juin 2003- 6 euros

par Geneviève Deplatière

Dans cet "opuscule" poétique, Béatrice MACHET se fait l'arpenteur de l'Être en relevant la juste mesure de ses pas au cœur de l'espace et du temps. Parvenue "à mi-chemin", l'auteure regarde "l'horizon rejoint par tous les astres du ciel" p.20 et s'impose de "ne plus subir la fascination du demi-tour" p.17.
Elle tisse un voile très fluide, très aérien où le blanc de la mise en page fait vibrer "le silence en son aire, pleinement maître de tout" p.5. Elle nous invite ainsi à contempler l'évanescence de toute idée et de toute forme, nous guidant vers l'apesanteur dans un rythme ample et plein de douceur, avant-goût de l'harmonie céleste.
Ce "Passage au méridien" nous révèle l'image é-mouvante d'un être libéré de ses "peaux mortes" et qui, au-delà de ses hésitations et de ses incertitudes parvient sans nostalgie ni amertume à vouloir que "les dimensions de vivre prennent leur essor" p.22. Finalement de la confrontation avec l'espace et le temps naît l'humain et "la présence tient lieu de trajet" p.28.
Quel apaisement que ces paroles,
"berceuses de vie
chants de méditation…"
p.26

Geneviève DEPLATIERE