Un livre que j'aime

PLUS RIEN A PERDRE

Le Rebutant
Dominique Sampiero
Gallimard
Collection l'Un et l'autre
73 pages

par Brigit Bontour

Qu'est-ce qu'un rebutant ? un homme ou une femme " qui boit du vin au litre, un sac jaune, avachi dormant comme un chien à ses côtés ". Un rebutant est quelqu'un qui erre dans la ville, sans but, " quelqu'un qui a tout son temps " puisqu'il a tout perdu : " son boulot, sa femme, ses enfants, le goût de vivre et de mourir. Il a perdu ".
Naturellement il a une histoire qu'il a oubliée à moitié. Ne restent que des souvenirs fugaces. Ah si il se souvient d'être allé dans " trop de centres. Ca lui a porté malheur ".
Il n'a plus que le ciel pour ami, ne dort plus que d'un œil. Il se lave les mains dans les bénitiers. Alors il pense à Sainte Thérèse de Lisieux dont il possède une photo dans son portefeuille et par une étrange association d'idées à Marie-Line sa femme qui ressemblait tant à Sainte Thérèse. Aux yeux du commun des mortels, Le Rebutant ne fait rien ne bien, ne veut pas s'en sortir : ainsi quand une jeune fille lui donne un billet de 5 euros pour se laver et lui propose un rendez-vous pour trouver un boulot grâce à son père, il fuit, comme d'habitude puisqu'il n'est plus rien, n'espère plus rien.
Dominique Sampiero n'est pas un rebutant, puisqu'il est professeur des écoles et écrivain, mais il s'est visiblement attaché à comprendre l'exclu de l'intérieur sans se contenter de l'éviter comme nombre de gens. Il voit la ville avec les yeux d'un SDF,suit sa progression ou sa déchéance. Décrit la manche aux abords des super marchés. Les lieux publics : gare, poste, ou grande surface, où les gens comme lui entrent juste pour se réchauffer puisqu'ils n'ont rien d'autre à faire que passer le temps.
Le livre très bref est écrit avec beaucoup de délicatesse et de poésie, de la souffrance aussi comme si l'auteur avait vraiment vécu la vie d'un rebutant un jour ou plusieurs. Non pas pour voir, mais pour comprendre et nous faire comprendre ce qu'est une vie sans plus d'espoir ni d'envie. Un peu la mort, mais sans sa tranquillité supposée.

 

Brigit Bontour