J'apprends l 'allemand
de Denis Lachaud
Actes Sud.

par Céline Lamy

J'apprends l 'allemand n'est pas un nouveau manuel pour maîtriser la langue de Goethe. C'est le titre du premier roman de Denis Lachaud, comédien de formation. S'il est bien sûr question de l'Allemagne dans ce livre, elle n'en est pourtant pas le thème principal.

Il s' agit plutôt de l' itinéraire de Ernst - qui signifie sérieux, soi-dit en passant -dont les parents allemands ont quitté leur pays pour venir s'installer à Paris dans les années soixante-dix. Jusque là, rien de bien original. Si ce n'est qu'ils ont rompu avec leur patrie d' origine au point de tomber dans un mutisme absolu à propos de leur passé. Ils taisent d'où ils viennent, ils font silence sur qui ils étaient. Ce tabou en vient à contaminer la langue elle même qui est bannie chez les Wommel, jusqu'aujour où Ernst, le fils cadet décide de faire allemand première langue au collège. A partir de cette décision, rien ne sera plus comme avant..

La force de ce roman réside d'abord dans son style épuré qui vise à dire le nécessaire, l'essentiel. Et puis, tout est construit autour du personnage principal, Ernst : un personnage pour lequel rien ne semble simple ou évident. A quatre ans, son oeil gauche est considéré comme mort, l'autre oeil, caché, doit assurer la guérison du premier. Contrairement aux autres enfants, sa vie démarre donc mal. Contrairement aussi à son frère Max qui va jusqu'à renier ses origines

Ernst veut comprendre et se met à la recherche de son passé. On sent alors qu'au travers de ce récit raconté souvent à la première personne, c'est plus universellement le poids de l' héritage familial, même caché et tu qui est enjeu. Ernst sent intuitivement que ce passé que son entourage s'efforce d'oublier recèle des secrets qu'il lui est indispensable de connaître. Denis Lachaud décrit subtilement comment "l'histoire des manuels" s'inscrit aussi dans l'histoire individuelle de chaque famille, qu'elles soient allemandes ou françaises. Ce roman nous invite donc à réfléchir sur notre héritage familial, sur ses événements difficiles à assumer qui nous hantent inconsciemment parce qu' ils font partie de nous.

J'apprends l 'allemand
de Denis Lachaud
Actes Sud.