Une vie française

Jean-Paul Denis

Editions de l’Olivier

par Brigit Bontour

Paul Blick est «  une sorte de nageur d’eau douce, souvent triste, parfois fatigué, et qui au fil des longueurs ressemblait de plus en plus à un noyé. »

Et il a de quoi : ayant vécu longtemps à élever ses enfants et photographier des arbres (deux magnifiques albums en vingt cinq ans), il n’est pas le candidat idéal de l’ANPE lorsque sa brillante chef d’entreprise de femme meurt.

Non seulement elle décède en compagnie de son amant, mais de plus il apprend que l’entreprise si prospère qu’elle dirigeait est «  en coma dépassé ». Les employés vont être licenciés. Sa maison est hypothéquée et ses quelques économies vont échoir au fisc qu’Anna a ignoré durant de si longues années pour entretenir l’amant, un avocat défendant la pègre.

Paul Blick s’aperçoit alors qu’il a toujours été à coté de la plaque et compare sa faillite personnelle à celle de la France. C’est au moment ou il est au plus bas financièrement et humainement que « Lionel Jospin pensait tracer sa voie alors qu’en réalité, il s’escrimait à creuser sa propre tombe ».

D’ailleurs tous les drames ou bonheurs de sa vie ont été mêlés à ceux du pays. Tout a commencé le 28 septembre 1958, son frère meurt alors que les Français adoptaient lors d’un vote la constitution de la V ème république. Et cela ne finira jamais. Chaque événement politique correspond à un événement de son parcours.

C’est dans cet enchevêtrement entre vie personnelle et aléas politique que Jean Paul Dubois révèle un talent toujours entre rires et larmes, Cataclysmes essentiels et petits faits totalement anodins.

La vie, et pas seulement française décrite en un roman touchant et marquant.

 

 

Ce livre déjà couronné par Le prix Fémina est également en lice pour le Grand Prix du Jury des lectrices de Elle, décerné en mai 2005. .

Brigit Bontour