Isabelle Minière
Cette nuit-là
Editions du Dilettante.

par Brigit Bontour

Court roman, longue nouvelle ? qu’importe, tant l’intensité du livre d’Isabelle minière « Cette nuit là » est à la limite du soutenable.
L’histoire, elle est banale : un homme, une femme, un enfant. L’homme et la femme se sont aimés. Désormais ils restent ensemble. Clément, « le prince charmant est devenu prince violent ». Certes, il ne frappe pas, il menace juste de se suicider si Lisa ne lui obéit pas aveuglément. Ce qui est au moins aussi dur à supporter que les coups
Il veut un enfant, Lisa n’est pas sûre que ce soit le bon moment. Mais elle laisse faire. Le laisse lui voler son corps. Puis met les points sur les I, c’était un viol, pas un vol. Comment alors respecter un homme qui a commis l’irréparable ? Comment vivre avec ? et en même temps elle voudrait presque consoler cet homme malheureux. Mais de quoi ? du mal qu’il te fait se demande-t-elle dans un insupportable huis clos ?
Heureusement l’enfant qui aurait celui du viol n’a pas été conçu, le temps passe, le fils aîné devenu grand ne comprend pas que sa mère n’ait pas quitté son père plus tôt. Lisa admet enfin qu’être femme ne signifie pas tout accepter, et qu’il est certains êtres que l’on ne peut aider malgré eux, encore moins les subir.


Ce roman est en lice pour le Grand Prix des Lectrices de ELLE.

Brigit Bontour