MONSTRUEUX RESEAU

Jonathan Kellerman
Le rameau brisé
Seuil policiers ; 18 euros.

par Brigit Bontour

Traumatisé par le suicide dans sa propre salle d'attente d'un pédophile dont il soignait les jeunes victimes, Le docteur Alex Delaware a pris une retraite anticipée à trente deux ans et en vit très bien loin de la folie des hommes.
Confortablement installé il regarde le temps passer en évitant de penser aux évènements récents. C'est pourtant le moment que choisit son ami Milo Surgis, un policier pour le sortir de sa torpeur. En effet un psychiatre Morton Handler a été assassiné avec sa petite amie. Aucun témoin n'a vu les auteurs du crime sauf une petite fille, Melody soignée pour son hyperactivité qui a aperçu des ombres en pleine nuit.
Delaware va tenter de l'hypnotiser afin de comprendre. Ces investigations le mèneront alors vers un psy bizzare Lionel W Tole, un juge étrange, un révérend fondateur d'un foyer pour enfants maltraités et quelques personnages peu recommandables malgré leur position sociale respectable.
Hasard ou non, tous ont de plus fréquenté jadis une université pour jeunes gens très riches.
Bientôt Sturgis se voit retiré l'affaire et Alex va continuer seul son enquête, interpellé par des faits troublants et notamment la petite Melody qui vit bizarrement avec sa mère gardienne d'un immeuble pour célibataires aisés sans avoir le droit de faire le moindre bruit ni de déranger, d'où un traitement controversé administré parTole.
Tous les indices recueillis par Delaware le conduisent au foyer pour enfants : " La Casa de los Ninos " où il va découvrir les plus terribles turpitudes assorties de quelques meurtres supplémentaires.
Le Rameau brisé est le tout premier livre de Jonathan Kellerman publié en France. Toutefois il est à l'origine d'une série de quinze romans mettant en scène le duo psy-flic.
Duo qui fonctionne merveilleusement bien avec l'opposition entre le psy très raffiné et le flic homosexuel mal dégrossi. Deux caractères qui se complètent parfaitement entre humour et désespoir. Le suspens est absolu, l''imagination de l'auteur sans limites et le rythme extrêmement soutenu.
Il est à souhaiter que les inédits de Jonathan Kellerman paraissent très bientôt.



 

Brigit Bontour