La saison barbare

La saison barbare
Andréa H Japp
Flammarion 323 p.



par Brigit Bontour

Léonora après une existence plus que mouvementée a enfin trouvé le bonheur sinon la sérénité aux Etas-Unis. Riche veuve, elle s'essaie à oublier sa vie d'autrefois en compagnie de sa meilleure amie, témoin des jours mauvais. Tout va bien jusqu'à ce qu'on lui annonce que sa fille adorée, Marie qui vit en France s'est suicidée. Effondrée elle revient à Paris pour les obsèques et regagne sa maison où un curieux coup de fil de la voisine de sa fille lui annonce que sa fille a en fait été tuée.
Sans réfléchir elle retourne à Paris pour rencontrer la voisine mais celle-ci a brutalement disparu elle aussi, disant partir dans sa famille…Alors Léonora enquête : Marie était journaliste et travaillait sur une enquête visiblement dangereuse. Par ailleurs elle était folle amoureuse d'un certain Francis Casadei, trop beau, trop parfait pour être honnête. D'autant plus qu'elle découvre dans les affaires de sa fille, des photos de Casadei en compagnie de son mari décédé des années plus tôt. Photos prises de toute évidence bien avant que sa Marie ne puisse le connaître.
Elle trouve aussi un étrange gri-gri et beaucoup de faits troublants qui ne collent pas du tout avec un suicide. En même temps qu'elle cherche à comprendre le passé de sa fille, elle ouvre " La Porte à Mémoire ", sa propre histoire que volonté et ténacité lui avaient permis d'occulter. Car chaque pas, chaque investigation dans la ville de sa jeunesse la replonge dans les cauchemars qu'elle y a vécus naguère.
Le roman de Andréa H Japp est passionnant à plus d'un titre : les personnages très attachants sont habilement décrits, le suspens est parfait. l'assassin naturellement n'est pas celui que l'on attendait et malgré la mort de sa fille, Léonora finira par retrouver une sorte de sérénité qu'elle croyait à jamais perdue dans une chute absolument époustouflante.



Brigit Bontour