LE BAL DES LOUVES.

Mireille Calmel
Le bal des louves
Tome 1 La Chambre maudite
Tome 2 La vengeance d'Isabeau.

XO éditions.

par Brigit Bontour


En décembre 1500, une jeune paysanne, Isabeau est violée au soir de ses noces par un notable auvergnat, le seigneur de Chazeron exerçant son droit de cuissage. Dans la foulée, son jeune mari est pendu et son père tué. Roué de coups pour avoir résisté. C'est dire si les chances de survie de la jeune femme sont proches de zéro lorsqu'elle est jetée au bas des murailles du château où se sont déroulés les crimes. Les loups nombreux dans la région devant mettre un terme rapide à ses souffrances.
Pourtant elle survivra et n'aura de cesse de se venger. Il lui faudra quinze ans pour passer d'une grotte de cette montagne d'auvergne à la cour de François Ier.
Dans ce lieu hostile, elle vivra avec des loups, allant jusqu'à s'accoupler avec eux, disséquant les fœtus mis au monde dans le but de retrouver le secret de l'éternelle jeunesse. Elle y éduquera aussi sa fille, Loraline née du viol initial qu'elle finira par aimer.
Mais la jeune fille, douée comme sa mère de pouvoirs mystérieux, acquis de génération en génération disparaîtra un beau jour : morte, tuée par Chazeron qui l'aurait prise pour Isabeau ayant gardé sa jeunesse grâce à la pierre philosophale, ou devenue autre ? mais quelle autre ?

Le parcours d'Isabeau sera mouvementé, elle n'oubliera jamais et n'aura de cesse de se venger de son bourreau en associant les siens marqués à jamais par l'épreuve qu'elle a subie. Abandonnant Isabeau pour Isabelle, elle se fera passer pour morte et se rendra à Paris où elle réussira socialement comme lingère du roi au-delà tout espoir. Séduisant les plus grands seigneurs du royaume, prenant ascendant sur le roi lui-même. Mais sa plus grande victoire sera de réunir à nouveau sa tribu soudée à la fois par l'amour mais aussi par la haine vouée au seigneur auvergnat : Albérie sa sœur, Marie sa petite fille et ses arrière-petits-enfants. Ne manquera à son bonheur que Loraline sa fille.

Il y a dans ce roman tout le moyen âge tel qu'on se l'imagine dans ses rêves d'enfants les plus fous : les loups et les sorcières, les seigneurs terrifiants et les hommes d'honneur, comme Huc de la Faye, mari d'Albérie, magnifique personnage de chevalier. Il y a aussi les destins les plus terribles que la volonté peut faire basculer, la cour des miracles et François Ier, Esméralda, Nostradamus et Paracelse. La haine et l'amour les plus purs réunis en un même sentiment confinant à la folie. Il faut y ajouter les loups-garous, la transmutation, les trésors enfouis, les souterrains bourrés d'or laissés par les anglais durant la guerre de cent ans, une nature merveilleuse et hostile….
Passent aussi les ombres de la bête du Gévaudan….. de Gilles de Rais et de tous les illuminés que ce temps a pu engendrer.
Il y a surtout un monde oublié où une lettre partie d'un champ de bataille en octobre arrive en juin malgré le temps qui passe si vite et fait d'une femme de vingt cinq ans une aïeule.

Tout concourre à faire du bal des louves un Harry Potter pour adultes, dévoré en une nuit, attendant avec impatience le tome II, et se désolant de façon puérile qu'il n'y en ait pas de troisième.
Le roman joue à plein sur l'affectif et la magie. Qu'importe si Isabeau, l'héroïne ait ou non existé ; que le seigneur de Chazeron ait été un criminel, cousin germain de Gilles de Rais, sacrifiant des enfants pour trouver le secret de la pierre philosophale ; qu'une femme se transforme en louve les soirs de pleine lune ; qu'une autre, sous l'apparence physique d'un animal reste l' amoureuse transie qu'elle a toujours été pour son homme, fidèle à jamais.


Le surnaturel, la violence, la sensualité définissent une alchimie où même les évènements les plus insensés deviennent de l'ordre d'un possible fortement teinté d'onirique.
La magie Calmel agit totalement, beaucoup plus efficace encore que dans le " Lit d'Aliénor ", qui avait remporté un immense succès l'an dernier avec les mêmes ingrédients : de l'amour, de la haine, de la magie sur une trame historique extrêmement précise et travaillée.

 

Brigit Bontour