Matthew Kneale

Petits crimes dans un age d’abondance

Belfond 18,50 euros.

 

par Brigit Bontour

 

 

Difficile de démêler ce qui de la stupidité, de l’appât du gain, de la malchance ou de l’absurdité distingue les héros des douze nouvelles de Matthew Kneale, situées dans autant d’endroits et de circonstances différents. Un seul point commun relie pourtant les parcours de tous ces personnages perdus qui disjonctent un jour ou l’autre de façon plus ou moins grave: leur candeur et le fait d’être au mauvais endroit au mauvais moment. Mais rien à voir entre le mal être de cette femme du monde qui n’ayant plus qu’une idée en tête : confondre sa bonne qui lui a volé quelques marrons glacés n’aspire plus qu’à changer de vie, ou cet avocat qui ayant l’impression de n’être pas reconnu comme il le mérite, tombe par hasard sur un sac bourré de sachets de cocaïne et imagine naïvement que la fortune est à sa portée. Quant à cette famille, qui lors d’un improbable voyage en Chine déchaîne des conséquences terribles par sa maladresse, on ne peut imaginer pire succession de quiproquos et de lâchetés au quotidien.
Drôle, habile, grinçant, l’auteur nous emmène dans un tour du monde de la stupidité des hommes, qui par méconnaissance des mœurs, ou sentiment de frustration risquent gros : leur honneur, leur vie ou celle des autres. Périple dont le lecteur, n’oubliera pas de sitôt les mésaventures comico-tragiques et presque toujours parfaitement immorales de ses protagonistes.

 

 

Brigit Bontour